Il y a 50 ans nous quittait un ami : Henri Colas

Henri Colas (1879-1968) est un compositeur chrétien français, disciple de Marc Sangnier. Dans le recueil Tiouli, P. Ernst et R. Hanquet le définissent comme « le chantre du foyer chrétien, de la terre et des traditions françaises ».

« En 1909, il fonde la revue chansonnière Nos chansons, remplacée pendant la guerre par un feuillet hebdomadaire Le Coq gaulois. Dans la suite, soutenu par les évêques de France, il fait paraître six recueils et dirige, avec André Chenal, la revue mensuelle Nos chansons françaises. En 1926, il forme l'équipe des Moissonneurs, destinée à continuer après lui l'apostolat de la bonne chanson. »

SDC10096

Témoignage

Sur notre route “ HENRI “ c’était l’apôtre de la Bonne Chanson -- il a apporté beaucoup à l’esprit du groupe - sa devise était “ Chanter sans soucis d’argent et de gloire “ -- Nous l’avions connu lors d’un spectacle Scout à ANGERS par l’intermédiaire de M . et Mme LABBE -- par la suite il nous avait invité à GUILLERVAL en 1966 et 1967 -- nous y avons rencontré ses amis “ Pierre Moreau - Raoul Follereau le Révérend Père Carré - Mme Hémono - les familles Carpentier et Humeau de BEAUPREAU chez qui il est décédé le 12 Mars 1968 - j’ai eu l’occasion de retourner dans son village à Guillerval et de me recueillir sur sa tombe très modeste à son image ! il nous disait souvent “ Surtout pas de barrières entre nous - On se tutoie car les Gitans vous êtes mes amis “ Alors un grand MERCI à toi HENRI pour tes précieux conseils et ton accueil si chaleureux -- tu restera à jamais notre “ Chevalier “ rencontré sur notre route de la chanson --- on se retrouve le Lundi 12 Mars chez M.Thérèse et Maurice LABBE

pour une rencontre amicale en souvenir de ton départ -- c’était il y a 50 Ans - ( tu seras avec nous ce jour là )

Bernard le vieux gitan -

SDC10095

SDC10098

Gràce à lui :

Les Gitans sont même «invités en janvier 1970 par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Joseph Comiti, pour l’inauguration d’une auberge de jeunesse dite «Marc Sangnier» à l’Alpe-d’Huez ». Cette invitation est liée à l’amitié qu’ils entretiennent avec Henri Colas, le chansonnier du Sillon. Ce mouvement promeut depuis 1894 les idées d’un catholicisme social et démocratique et Marc Sangnier (1873-1950), l’un de ses principaux acteurs, est créateur de la Ligue française des auberges de la jeunesse, en 1929. Henri Colas qui a mis tout son talent au service de l’action catholique (J.O.C., J.A.C. et les Scouts de France) est alors « un grand frère » pour les Gitans ; «mes amis, leur dit-il, chantez sans soucis d’argent et de gloire. Communiquez votre joie à ceux qui vous écoute… Sur scène, les amis, je n’ai pas quatre-vingts ans mais quatre fois vingt ans !»Et le Courrier de l’Ouest d’ajouter : «à L’Alpe-d’Huez, ils obtiennent des félicitations toutes spéciales du ministre et de Roger Roche, secrétaire aux Affaires culturelles. De nombreuses propositions leur sont faites pour la région parisienne. Nous signalons, cependant, qu’il faut s’y prendre au moins dix-huit mois à l’avance pour les obtenir».

Merci Henri et, de là-haut, nous espérons que tu nous aides à garder et faire vivre les valeurs que tu nous as transmises et dont tu as été l’un des plus grands exemples !

Les compagnons de La Tourlandry

SDC10099

SDC10108